Du tumulte au silence, la poétique de l’eau

Jean-Louis Garnell, Perrine Lacroix, Agathe Larpent, Camille Lorin, Sylvie Maurice, Florence Paradeis, Rachel Poignant

DU 14/09/2018
AU 02/11/2018
Eyguières
Voir Modalités

Une exposition au Moulin de l’Alcazar

Dans le cadre d’Eyguières, capitale provençale de la Culture l’association voyons voir | art contemporain s’est associée à la ville d’Eyguières et à l’Artothèque Intercommunale de la Métropole Aix-Marseille Provence, Territoire Istres-Ouest Provence afin de proposer au Moulin de l’Alcazar l’exposition suivante : Du tumulte au silence : une poétique de l’eau .

Du tumulte au silence, la poétique de l’eau est une exposition qui cherche à faire naître chez le visiteur l’anamnèse du mouvement, du bruissement, de la sensation et du goût de l’eau par l’image, par la matière et par le son. De la plénitude à l’inquiétude, l’eau peut être porteuse de tous les drames quand elle abonde ou vient à manquer, sa présence ou son absence est une question de vie ou de mort. Cette exposition invite au cheminement au sein des paysages irrigués de notre territoire, elle s’en éloigne parfois pour ne se faire plus qu’évocation. Le propos s’ouvre alors à la question du paysage aquatique et minéral, végétal, ceux que la plus part d’entre vous reconnaitrons, et que certains découvrent en ce bel été 2018… Rien de littéral donc mais des évocations, celles de paysages et de vies façonnés par l’eau qui se racontent dans les photographies de Florence Paradeis ou de Jean Louis Garnell. Dans les dytiques de Camille Lorin l’impuissance de l’homme face aux éléments se fait plus prégnante. Dans les sculptures de Rachel Poignant, d’Agathe Larpent et de Sylvie Maurice où l’on jurerait que les formes s’échappent des images qui les entourent… l’artiste Perrine Lacroix présentent deux photos qui s’affranchissent du principe de réalité et taillent la route, comme le dit l’expression, pour prendre littéralement des chemins de traverse quant à sa vidéo Winfried, 2014, elle invite comme le reste de l’exposition à prendre le temps de la contemplation et invite au voyage, qu’il nous mène à Eyguières ou ailleurs en suivant le ruisseau des eaux claires, des eaux printanières et des eaux courantes, vers des eaux amoureuses
Comissariat Céline Ghisleri

 

i

Pratique

Du 14/09/2018

Au 02/11/2018

residence@voyonsvoir.org

Avec le soutien de

Commune d’Eyguières
l’Artothèque Intercommunale de la Métropole Aix-Marseille Provence, Territoire Istres-Ouest Provence
Le Département 13, dans le cadre des Capitales Provençales de la Culture – Eyguières

Share This