Domaine du Défend, Rousset

Chloé Vivien (ESAAIX) et Sarah Deslandes, commissaire

 

 

 

DU 22/05/2017
AU 23/05/2017
Rousset
Ferme du Défend
Accès libre

Voyons voir accompagne l’émergence avec deux résidences dédiées à deux jeunes artistes récemment diplômés des Ecoles d’Art d’Aix et de Marseille, réunis pour la première fois cette année au Domaine du Défend. En partenariat avec la famille Coutagne a accueilli cette année Chloé Vivien (jeune artiste diplômée de l’ESAAIX) et Sarah Deslandes, commissaire d’exposition pour une résidence en mai cinq semaines…

Où semble naviguer la maquette d’une frégate espagnole. Conduite par l’observation d’un contexte en «désordre», Chloé Vivien découvre un endroit où attendent multiples objets et documents. Histoires de famille, anecdotes de l’hôte, s’ajoutent aux ressources qui portent l’arrangement des récits et des images qu’elle séquence. Chloé Vivien et Sarah Deslandes partagent une recherche commune autour d’un lieu Où semble naviguer la maquette d’une frégate espagnole. Conversations et études de documents ponctuent les pratiques de chacune, tout en les accordant dans une attitude comparable.
Chloé Vivien (diplômée de l’école supérieur des beaux-arts d’Aix-en-Provence)
Autour d’un temps de cohabitation considérable, Chloé Vivien met en mots et en images, des contextes et les personnages qui les habitent.
L’attention particulière qu’elle porte aux hommes et à leur gestes, s’illustre dans des films où une application est donnée à la lumière et ses contrastes. Qu’elle prenne des allures de récits ou de notes autobiographiques, l’écriture a tout comme le dessin, sa place dans ces temps d’observation.
Chloé Vivien est une artiste qui pense sa pratique en terme de regard et non de fabrication. Cependant, loin d’être oubliées, l’exécution et ses techniques associées lui sont plus que familières dans d’autres situations.
Sarah Deslandes (commissaire d’exposition)
Portée par la question de l’exposition, Sarah Deslandes mène des recherches théoriques, performatives et curatoriales sur la visibilité des oeuvres et leur principes d’apparition. L’étude de pièces dites ténues (immatérielles, racontées, secrètes, inaperçues) ainsi que l’écriture d’actions furtives et leur non révélation, sont au centre de ses intérêts. L’énoncé, le document, l’accessoire, la performance et l’image, sont autant de principes qu’elle choisit d’employer et cherche à défi

i

Texte Critique d'Art

Pratique

Du 22/05/2017

Au 23/05/2017

501 Chemin du Défend, 13790 Rousset

residence@voyonsvoir.org

Soutiens

Festival du Printemps de l’art contemporain 2017
En coproduction avec l’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence et en partenariat avec la famille Coutagne.

Share This